Pigeonniers : un outil essentiel pour la maîtrise des populations

21 juin 2021
Dépigeonnisation

Les pigeonniers ont une existence qui remonte à l’Égypte antique. Ils ont reçu leurs lettres de noblesse au Moyen-âge, à une époque où ils servaient à l’élevage de pigeons voyageurs.

Aujourd’hui, ils constituent un outil très efficace dans la maîtrise des populations en milieu urbain.

Principe de fonctionnement du pigeonnier

Le pigeonnier offre un habitat permanent aux oiseaux, ce qui permet de :

  • Contrôler l’implantation de la colonie et donc éviter la nidification sauvage.
  • Éloigner les pigeons des lieux de nuisances.
  • Réguler la taille de la colonie par des stratégies de stérilisation/contraception.

Malgré ses airs de grosse boîte en bois, il a une architecture intérieure très élaborée. Pour en savoir plus sur ses éléments intérieurs et extérieurs constitutifs, consultez cette monographie de Sébastien Sartorio.

Dans les villes qui en disposent, l’entretien des pigeonniers est effectué par le SCHS (Service Communal d’Hygiène et de Santé).

Quel est le lieu d’implantation idéal pour un pigeonnier ?

Il doit se trouver dans un lieu où les problèmes sont avérés, tout en restant à l’écart des habitations.

Le pigeonnier peut par exemple se trouver :

  • Sur les toits dont la surface est plate : parking, école…
  • À un étage inoccupé d’un immeuble (après transformation) : c’est une solution bon marché, car il n’y a pas à construire la structure de l’édifice.
  • Dans une structure imaginée par un architecte afin qu’elle s’intègre au mieux dans le paysage urbain (voir le pigeonnier d’Amsterdam ici).
  • Au milieu d’un parc (ou jardin) afin de faire participer le public au projet, et surtout à le sensibiliser aux problématiques liées à l’alimentation des pigeons.

Pigeonniers contraceptifs : une solution adoptée par certaines municipalités

La ville de Grenoble utilise des pigeonniers contraceptifs pour réguler la population.

Un tel dispositif permet de :

  • Diminuer le nombre de naissances en stérilisant les œufs.
  • Fidéliser les pigeons en leur offrant de l’eau, de la nourriture et un environnement adapté à la confection de leur nid.
  • Assurer un suivi sanitaire des populations afin d’éviter la transmission à l’homme de certaines maladies.
  • Fixer les colonies dans des endroits de passage, mais à l’écart des habitations (parcs, squares, jardins publics…)

Ces installations ont cependant un coût : elles doivent faire l’objet de travaux d’entretien mensuels, semestriels et annuels. Sans compter le nettoyage, la désinfection et la désinsectisation des nids, mais aussi la stérilisation des œufs.

Contrôle des naissances : les limites inhérentes aux pigeonniers

L’implantation des pigeonniers dans un quartier où la population est nombreuse va certes entraîner la relocalisation de certains d’entre eux, mais les nids dits « traditionnels » ne seront pas abandonnés pour autant.

En milieu urbain, l’architecture offre de nombreuses possibilités d’installation. Le pigeonnier va permettre de réguler la population qui s’y trouve, mais pas celle qui a décidé de nidifier dans les immeubles.

Autre problème : celui de la nourriture. Il a été démontré que le pigeonnier offre certes une source de nourriture suffisante pour les occupants, mais de nombreux oiseaux n’habitant pas la structure viennent aussi s’y approvisionner.

Les pigeonniers permettent de fixer une population dans un lieu donner afin d’en contrôler la taille. Toutefois, leur installation émane d’une initiative municipale. Si vous êtes confrontés aux nuisances, vous n’aurez d’autre choix en tant que particulier que de demander une dépigeonnisation.

Partagez l'article
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dépigeonnisation

Pigeons : comment éviter qu’ils s’installent ?
18 février 2021
Les pigeons ont un pouvoir de nuisance très élevé. Alors, comment éviter qu’ils s’installent à proximité de votre logement ou de votre local professionnel ?