Parties communes des immeubles : méthodologie de désinfection

07 janvier 2021
Désinfection

Les parties communes sont en première ligne dans la transmission indirecte des maladies d’origine virale ou bactériennes. Lorsqu’une personne infectée touche une poignée de porte, le micro-organisme se dépose et pourra potentiellement se transmettre à un nouvel hôte.

La désinfection est un moyen efficace pour ralentir la propagation d’une épidémie. Mais comment procéder pour détruire ces micro-organismes ?

Quelles sont les parties concernées ?

Les zones à nettoyer et désinfecter dans les parties communes sont :

  • Poignées de porte
  • Rambardes
  • Boutons et interrupteurs
  • Vitres et miroirs
  • Pièces accueillant des déchets organiques (vide-ordures, local poubelle),
  • Cages d’ascenseur
  • Salles de repos
  • Cuisines
  • Sanitaires
  • Douches

Selon la zone, les matériaux, la surface , la qualité de l’air et l’interaction humaine, le choix des matériels, de la méthodologie et des spécialités biocides seront différents.

Comment procéder à la désinfection ?

La désinfection se caractérise par des procédés bien distincts

  • La désinfection « one shot » des surfaces contaminées par des micro-organismes pathogènes qui sont susceptibles d’être touchées par les gens.
  • La désinfection « one shot » des surfaces contaminées par des micro-organismes pathogènes qui sont transportés par l’air et pouvant être respirés par les individus
  • La désinfection ou l’abaissement de la contamination aéroportée en continu

 

Comment se déroule mon opération de désinfection

  • Lorsque nous sommes sur des surfaces souillées par de la matière organique ou de la matière minérale, il faut tout d’abord réaliser une opération de nettoyage qui va décoller ou fragmenter ce support : cette opération est réalisée avec un produit détergent spécifique
  • Ensuite, nous réaliserons l’opération de désinfection qui détruira les micro-organismes présents sur les surfaces : le choix du produit sera liée à la cible microbienne, à la nature des supports et matériaux à désinfecter, au délai d’isolement de la pièce et au risque chimique à l’exposition humaine.

Cette action doit être menée pour toutes les opérations de désinfection de surface

  • Pour toutes les opérations de désinfection de surface par voie aérienne, vous utiliserez directement une solution désinfectante biocide appropriée( le couple matériel/produit est indispensable pour mener à bien cette opération)

 

Vous devez aussi vous assurer qu’en réalisant ce protocole de désinfection, vous n’allez pas recontaminer une zone qui aura été assainie précédemment.

  • Quel que soit la nature du risque dans la zone que vous allez nettoyer et désinfecter, vous devrez utiliser des matériaux à usage unique, des raclettes plastiques, des pulvérisateurs, des équipements de projection à basse ou moyenne pression.
  • Tous les équipements doivent être rincés en fin d’utilisation et les matériaux à usage unique jetés, (matériaux poreux ne permettant pas un rinçage efficace en fin d’utilisation)

Désinfection des parties communes : à qui faut-il le déléguer ?

Le règlement sanitaire départemental stipule uniquement que « les parties communes doivent être entretenues tant à l’intérieur qu’à l’extérieur dans un état constant de propreté » (voir le RSD de l’Aube).

Vous n’êtes pas obligé de déléguer l’entretien des parties communes à un spécialiste de la désinfection car le nettoyage et la désinfection sont des opérations bien distinctes et que le plus souvent un nettoyage avec un produit mixte( détergent désinfectant) sera suffisant

Selon la taille de la copropriété, l’entretien peut être à la charge des locataires, voire d’une femme de ménage.

Toutefois, lorsque vous êtes exposé à un risque de contamination par un micro-organisme pathogène (ex. la COVID-19), il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel de la désinfection.

 Après diagnostic, il sera en mesure de construire avec vous une stratégie claire pour limiter les risques de contamination tout en assurant la sécurité des personnes :  les produits biocides utilisés sont encadrés par le règlement européen UE n°528/2012 en vigueur.

Partagez l'article