Connaissez-vous les dégâts occasionnés par la mérule ?

06 mai 2021
Mérule

La mérule est un nom vernaculaire ambigu qui est utilisé pour désigner plusieurs espèces de champignons lignivores. Celle-ci se développe dans les endroits sombres et humides et qui attaque principalement le bois.

De par son mode de développement et son régime alimentaire, elle occasionne des dommages tels que les bâtiments contaminés doivent parfois être détruits.

Un champignon avec une capacité d’adaptation étonnante

La mérule se développe dans des environnements où l’hygrométrie est comprise entre 90% et 95%, ou bien sur des supports ayant entre 20 % et 40 % d’humidité.

Une fois qu’elle est suffisamment implantée, elle est capable de créer sa propre atmosphère (voir le rapport des Archives de France) et ainsi continuer à se propager même si l’humidité chute brutalement.

C’est un champignon très résilient : si les conditions ne lui permettent plus d’assurer son développement, il entre dans une période de latence et attend que l’environnement lui soit plus favorable pour continuer sa croissance.

La mérule s’attaque au papier

La mérule se nourrit de cellulose. Son support de prédilection est donc le bois, mais aussi le papier.

Si vous stockez vos archives dans une pièce contaminée, elles se dégraderont très rapidement. Vous pourrez ainsi perdre des données vitales pour la survie de votre entreprise.

Comme le souligne le rapport cité précédemment, le champignon se développe en général avant l’introduction des documents. Si l’humidité ne baisse pas, il y aura sporulation.

La propagation sur le papier est très rapide. Ce dernier sera d’abord taché puis réduit en poudre.

Mérule : des dégâts structurels très lourds sur les structures en bois

Une étude sur le champignon des maisons de J. Beauverie note que le bois attaqué par la mérule prend une teinte jaunâtre.

Il devient ensuite très humide, car il absorbe l’eau plus rapidement que s’il était sain. Sa consistance devient telle qu’il est possible de le débiter à la lame de rasoir.

Si vous détectez la présence de mérule suffisamment tôt, vous pourrez traiter les parties dégradées. Autrement, la destruction du bâtiment sera inévitable, car le bois contaminé perd ses capacités mécaniques et menace ainsi l’intégrité de la structure.

Un développement lent et à l’abri des regards

La propagation de la mérule s’effectue via les spores ou le mycélium (filaments).

Les spores sont capables de contaminer des bâtiments situés à plusieurs rues de l’épicentre.

Quant au mycélium, il est capable de traverser les étages voire les murs dans certains cas. Si la maison de votre voisin est contaminée, ce n’est qu’une question de temps pour que la vôtre le soit aussi.

De plus, étant donné que le champignon est capable de créer sa propre humidité, il se développera d’abord discrètement dans une zone humide pour ensuite contaminer par capillarité toute la maison.

La mérule, qui s’attaque au bois et au papier, est en mesure de détruire les archives de votre entreprise, mais aussi la structure du lieu dans lesquelles vous les abritez. Pire : si vous ne l’éradiquez pas suffisamment vite, le bâtiment ne pourra plus être traité et devra donc être détruit. Vous habitez en zone humide ? N’attendez plus : faites un diagnostic au plus vite.

Partagez l'article