Les corbeaux sont sources de multiples problèmes et peuvent facilement devenir le cœur de nombreux maux. Leur habilité à s’adapter à leur environnement et à comprendre les mécanismes mis en place pour les effrayer nous obligent à redoubler d’imagination avec des méthodes comme la fauconnerie. Mais alors, comment faire face aux nuisances des corbeaux ?

Les cages pour combattre les corbeaux nuisibles

La reconnaissance officielle du caractère nuisible des corbeaux autorise le piégeage. Issus de la famille des corvidés, ces derniers se nourrissent effectivement des épis de maïs et des semis. Ils prospèrent autour des cultures agricoles auxquelles ils infligent de lourds dégâts. Pour y remédier, on note plusieurs techniques parmi lesquelles on trouve la cage à corbeaux, qui reste la technique la plus efficace.

Installée au sein des champs agricoles, cette dernière abrite de la nourriture et empêche, de par sa construction, le corvidé de s’échapper. Ces pièges contre les corbeaux nuisibles doivent être déclarés en mairie et chaque oiseau piégé sera noté.

Les produits répulsifs pour écarter les corvidés et autres intrus

Le corbeau est nuisible sur le long terme et les effrayer n’est pas une solution pérenne. Il est nécessaire d’opter pour une solution définitive sans être contraint à une surveillance permanente.

En dehors de la cage à corbeaux, dont les tailles varient d’un modèle à l’autre, il est également possible de s’orienter vers un produit répulsif à base de piment, d’huile et de poivre, qui, lorsqu’il est versé sur les semis, permet d’écarter les nuisances des corbeaux ainsi que celles des sangliers, le tout sans altérer la croissance des futurs plantes.

Il existe des produits dont la composition est 100% naturelle et sans dangers pour l’environnement traité et les futurs consommateurs.

Conclusion

En définitive, les épouvantails et les représentations de prédateurs ne fonctionnent pas sur le long terme. Il est impératif, pour se prémunir des nuisances des corvidés (corbeaux et corneilles principalement) d’avoir recours à des pièges à l’instar des cages à corbeaux ou des produits répulsifs.