LES NUISANCES

Les économies : pendant les périodes froides, une ventilation mal réglée ou mal entretenue contribue à augmenter la déperdition thermique.

La salubrité : une installation mal réglée va entraîner des problèmes au niveau du taux d'humidité, favoriser le développement des moisissures et contribuer à la dégradation du logement.

L'indisposition : mal réglés, les bouches et les extracteurs deviennent bruyants et sont souvent condamnés.

Les avantages procurés par le bon entretien d'une installation :

  • assure la pérennité et la rentabilité de votre investissement initial
  • assure une meilleure qualité de l'air (lutte contre les allergies)
  • lutte contre les désordres et désagréments de l'humidité (décollement du papier peint, moisissures, cloquage des peintures…)
  • lutte contre le développement des acariens et des bactéries

Par l'intermédiaire d'AVIPUR vous contrôlez la conformité des installations. Exemple : hottes branchées sur le système VMC.


QUE DIT LA LEGISLATION ?

Arrêté du 24 mars 1982, relatif à l'aération des logements
[ Art. 14 – aucun dispositif mécanique individuel, tel qu'une hotte de cuisine équipée d'un ventilateur, ne peut être raccordé à une installation collective de sortie d'air, qu'elle soit mécanique ou à tirage naturel. ]
[ Vu l'arrêté du 25 avril 1985, du décret N°82269 du 24 mars 1982 et l'arrêté du 30 mai 1989 qui règlemente l'entretien des installations VMC,VMC GAZ, ventilation naturelle et qui portent notamment sur les opérations à réaliser dans le cadre d'un entretien du système VMC. ]

3 bonnes raisons de bien entretenir sa VMC

Pourquoi l'entretien de sa ventilation ne doit pas être négligé ?

Découvrez 3 bonnes raisons de bien entretenir votre VMC...
Dans toutes habitations, la VMC se fait tellement discrète que l'on n'y pense pas. Le doux bourdonnement qu'elle émet lorsque l'on rentre dans la salle de bain ou la cuisine nous paraît tellement familier qu'on en oublie sa provenance. Pourtant, le système de ventilation s'encrasse très vite et doit être entretenu de manière régulière.
Voici trois bonnes raisons de nettoyer votre VMC...

LIRE LA SUITE

4 conseils pour maintenir la qualité de l'air dans vos locaux

4 conseils pour maintenir la qualité de l'air dans vos locaux

Alors que la directive de 1999 sur la qualité de l'air doit être révisée et améliorée par le Parlement européen d'ici quelques semaines, les particuliers ont dès à présent le pouvoir d'agir sur l'air qu'ils respirent.
Étant donné que nous passons plus de 80 % de notre temps dans des locaux fermés, la qualité de l'air ambiant doit être scrutée de très près. Dans certains cas, l'air intérieur est plus pollué que celui que nous respirons à l'intérieur.

Voici 4 conseils très simples pour améliorer la qualité de l'air dans vos locaux.

LIRE LA SUITE

VENTILATION NATURELLE

  • Entretien des installations existantes
  • Ramonages et/ou désinfection des réseaux collectifs depuis les toitures ou les logements
  • Contrôle des entrées et sorties d'air dans les logements et du cheminement aéraulique.

RÉHABILITATION

S'appuyant sur la structure existante, nous créons un système de ventilation capable d'adapter les débits d'air en fonction des besoins de chaque logement et de la réglementation. Dans la logique environnementale actuelle, la ventilation naturelle utilise comme principal « moteur d'extraction » le tirage thermique.
Utilisation des conduits de cheminées existants.
Installation en toiture de systèmes de ventilation hybride.
Installation dans les logements d'entrées d'air et de bouches d'extraction auto-réglables ou hygroréglables, d'étalonnage des portes, étanchéité de la porte d'entrée et obturation des entrées d'air parasites.

En ventilation naturelle réhabilitée (VNR), s'agissant d'une solution d'extraction basse-pression, il n'est pas nécessaire de procéder à une vérification de l'étanchéité des conduits, ni de réaliser un chemisage de ceux-ci. Un coût pouvant représenter jusqu'à 30% de la création d'un réseau VMC, sans compter les économies d'énergie liées au fonctionnement du moteur.