La chasse aux rats est lancée à Paris place Léon-Blum avec AVIPUR IDF-OUEST

Leurs jours sont comptés. François Vauglin, maire du XIe, a pris le problème des rats à bras-le-corps. Depuis des mois, ces rongeurs le narguent en proliférant devant sa mairie sur la place Léon-Blum. La cause, selon la mairie : des travaux d'étanchéité au niveau du métro Voltaire commencés en juin.

Dans un sous-sol très prolifique en rongeurs, le chantier aurait poussé les rats à la surface.Après un été de cohabitation, les habitants sont aujourd'hui excédés. Quand la nuit vient, les buissons frémissent au passage éclair des rats d'un terrier à un autre. « Ils grouillent de partout ! », s'écrit Nadine, une retraitée de 69 ans postée sur son banc. Robert, cafetier dans une rue voisine a même vu des rats s'infiltrer dans son immeuble. « J'en ai tué huit avec mon balai, affirme-t-il, c'était impressionnant à voir, ils étaient gros comme des chats. »Au cours du mois d'août, la présence des rats atteint son paroxysme : « Ils pullulent par centaines », se plaint Marc qui habite à deux rues de la place. Problème supplémentaire, l'odeur pestilentielle que laisse l'urine de ces rongeurs. « Il faut se boucher le nez pour prendre la bouche de métro », raconte Marc.Une action « coup-de-poing » est lancée. Néanmoins, quelques citoyens se montrent plus solidaires envers les rongeurs. Les agents d'entretien de l'arrondissement affirment avoir vu un homme donner du pain par dizaine de kilos. « A ce niveau-là, c'est compulsif, déplore François Vauglin. Il faut les identifier et faire cesser ces nourrisseurs. » La mairie a bien essayé d'enrayer le problème avec les services d'hygiènes de la Ville. Le Smash affirme avoir utilisé toutes les techniques autorisées par les normes européennes (interdisant notamment l'utilisation de produits trop cruels pour l'animal ou l'empoisonnement des terriers). Pourtant, les rats tiennent tête à la statue de Léon Blum qui trône devant la mairie. François Vauglin a donc décidé de passer à « une action coup-de-poing ».Depuis lundi, tous les îlots de verdure autour de la place Léon-Blum sont nettoyés à fond pendant un mois avant d'être isolés par une barrière du 7 octobre au 6 novembre. De nouveaux produits seront employés pour tromper la vigilance des rats. Enfin, les terriers seront scellés. « On ne peut pas laisser les rats proliférer ainsi », assure le maire du XIe. François Vauglin en appelle aussi au civisme des riverains pour éviter que les déchets abondent. « Il y a 32 poubelles autour de la place qui sont relevées trois fois par jour, c'est aussi le rôle de chacun d'endiguer ce phénomène. »Ce n'est pas la première fois que François Vauglin doit lutter contre à un afflux de rats. L'hiver dernier, c'était sur le boulevard Richard Lenoir que les rongeurs se terraient. Là encore, les services municipaux ont dû faire face à des défenseurs des rongeurs. Une cinquantaine de boîtes anti-rats y ont été vandalisées. D'après le dératiseur AVIPUR IDF-OUEST , il y aurait deux fois plus de rats que d'habitants à Paris.

Source leparisien.fr