L’effarouchement de goélands pour stopper les nuisances commises par ces espèces

L’effarouchement de mouettes et de goélands est une technique que nous maîtrisons et qui a déjà fait ses preuves dans différents environnements. Vous avez tout intérêt à faire appel à un effaroucheur pour éloigner ces volatiles parfois trop dérangeants pour de multiples raisons. Ils investissent les toits des bâtimens publics ainsi que des immeubles et y font leurs nids. Ils vivent ainsi au plus près des populations et la cohabitation ne se déroule pas sans heurt. Un effaroucheur de goéland est qualifié pour faire fuir de nombreux oiseaux avec ses rapaces. Le goéland a notamment une image négative à cause des cris stridents qu’il émet fréquemment. Cette pollution sonore est d’autant plus exacerbée en période de nidification au printemps. Par ailleurs, ces espèces sont omnivores et ont tendance à adopter un comportement de charognard. Vous pouvez par exemple faire appel à un effaroucheur de mouettes si ces oiseaux causent des dégâts trop conséquents, notamment en fouillant dans les poubelles et en fréquentant trop massivement certains lieux accueillant du public.

Une intervention qui n’impacte pas l’environnement

Le goéland et la mouette ne désignent pas la même espèce animale. Les premiers sont des oiseaux côtiers de plus grande taille et ils n’ont pas une apparence similaire. Ils ont la tête blanche alors que les mouettes se distinguent par leur capuchon noir. Les populations sont très souvent résidentes à l'année, et c’est notamment pour cette raison qu’elles sont difficiles à déloger. L’intervention d’un effaroucheur de goéland et d’un effaroucheur de mouettes solutionne ce problème sans impacter l’environnement. D’autres méthodes d’effarouchement de mouettes et goélands ont déjà pu être utilisées comme la stérélisation des oeufs mais elles ne sont pas suffisantes si vous avez récemment constaté des nuisances après leur application. De nombreuses espèces sont protégées en France, cette réglementation a contribué à leur prolifération. Toutefois, l’utilisation de l’effarouchement de goélands et d’autres volatiles comme les mouettes grâce aux rapaces met fin aux nuisances qu’ils génèrent comme la dégradation de la flore.