Le Rat, l’envahisseur permanent !

04 novembre 2020
Dératisation

Soit apprivoisé, soit utilisé, le rat reste néanmoins un animal considéré comme nuisible. Il reste un animal dangereux pour la santé de l’Homme : en rongeant, en souillant et en véhiculant puces et poux, il est à l’origine de maladies comme la peste, la rage, le typhus, la salmonellose.

Qui est-il ?

Le rat est un rongeur qui vit la nuit. Il a besoin de se faire les dents sans arrêt et devient un véritable problème, créant parfois des dégâts très importants. Il ronge tout : nourriture, meubles, papiers, cartons, câbles (parfois électriques et cela provoque courts-circuits ou incendies) etc.

Leur nombre accroit rapidement du fait d’une prolifération plus que rapide et efficace : la mère peut faire une portée de 50 petits, sachant que la gestation ne dure que 3 semaines ! La multiplication des individus est donc considérable.

Le rat cherche un abri pour l’automne/hiver car il aime être au chaud et à l’abri du vent. Il s’installera à proximité d’eau et de nourriture (les poubelles ouvertes, les restaurants, les industries d’agro-alimentaires sont des cibles idéales !). Il est silencieux et s’introduit dans ses cachettes via des trous, fissures repérées dans les bâtiments ou encore par le sol ou les combles (grenier).

Par prévention, il est conseillé de bien faire le tour des bâtiments et des locaux d’habitation : repérer et boucher toutes les opportunités d’intrusion pour se protéger d’une invasion de rats. Il faut veiller à ne pas laisser trainer de nourriture et bien fermer les poubelles.

Comment le repérer ?

Parce que silencieux, le rat colonise progressivement vos bâtiments ou votre intérieur. Lorsque la présence d’un rat est bien confirmée, cela signifie qu’il est déjà installé depuis un certain temps et qu’il a commencé, lui et sa colonie, à créer des dégâts dans votre environnement.

Les signes pour repérer une présence de rats sont l’audition de grattements suspects et/ou la constatation de déjections ainsi que des tâches huileuses laissées sur les murs lorsqu’ils se déplacent.

Plus les déjections seront localisées et les dégâts constatés peu importants, plus il y a de chances pour que la colonie ne se soit pas encore étendue. Le rat se déplace autour de son nid dans un rayon de 10 mètres environ. Il faudra donc agir en tenant en compte de ce paramètre.

Si plusieurs zones de déjections sont détectées de manière étendue, il est impératif de faire appel à une entreprise de dératisation qui est spécialiste du traitement des nuisibles.

Quels traitements possibles ?

Il existe plusieurs traitements possibles pour combattre les rats : des remèdes de grand-mère au dératiseur, tous ne sont pas d’une efficacité prouvée.

Avant d’envisager un traitement, il est nécessaire de bien repérer où les rats sont installés. Est-ce que les déjections sont bien localisées ou s’étendent sur plusieurs zones ?

Rats bien repérés et localisés : la pose de pièges

  • Plusieurs pièges sont disponibles dans le commerce et il est tentant de vouloir régler le problème par soi-même. Il existe des pièges mécaniques (tapettes, collants) ou des pièges consistant à capturer l’animal dans des cages par le biais de produits appétents.
  • Ces pièges sont efficaces si le nombre de rats est restreint mais la méfiance et l’intelligence reconnue des rats sont aussi des facteurs à prendre en compte… Seule une absence totale sur plusieurs jours d’indices de présence de rats permettra de se sentir enfin débarrasser de ces nuisibles.
  • Attention à la mort aux rats (rodonticides) ! Faux ami, la mort aux rats est effectivement un produit radical pour tuer l’animal… mais il ingurgite le produit et va se cacher pour mourir. Corps en décomposition et forte odeur seront le résultat de cette intervention. La solution a donc ses limites.

 

Autres pièges naturels existants et connus par le public :

  • Les boules de naphtaline : peu efficace. Provoque des vertiges pour l’humain. A éviter en présence de personnes fragiles.
  • Dispositif ultrason : peu efficace. Ne traverse pas les murs. Adaptation de l’animal à la nuisance et ne le gêne plus.
  • Plante anti-rongeur (menthe, jacinthe etc..) : Impact limité. A complémenter avec un grillage anti-rongeur.
  • Huile essentielle de menthe poivrée : pas efficace.
  • Et… Le chat ! encore faut-il qu’il soit chasseur et intéressé… le chat domestiqué ne répond plus ou peu à cette demande !

Investir dans tous ces pièges alors que le résultat est loin de garantir l’extermination des rats invite à la réflexion… pourquoi ne pas faire appel directement à une société experte en dératisation, dont le tarif correspondra à toutes les dépenses liées aux pièges cités ci-dessus, et qui garantit un résultat d’éradication ?

 

Rats installés et étendus sur plusieurs zones : la dératisation

  • Une fois les zones repérées, la société spécialiste en dératisation, telle qu’Avipur Basse-Normandie, va procéder à une dératisation en utilisant des appâts selon le type de rongeurs.
  • De dernière génération et respectant les nouvelles réglementations appâtage non permanent, Avipur Basse-Normandie utilise des produits chimiques répondant à des normes très précises assurant fiabilité et sécurité pour l’environnement.

    Intervenant dans les secteurs de l’industrie, industrie alimentaire, tertiaire, grande distribution, syndic de copropriété qu’elle que soit l’activité, Avipur Basse-Normandie répond à la règlementation exigeant l’établissement d’un plan de dératisation. Toutes nos méthodologies de mise en place de traitement de dératisation respectent la mise en place d’un suivi HACCP, « analyse et maîtrise des risques potentiels » et garantit ainsi le bon respect de la réglementation.

Partagez l'article